TENDRE LA MAIN AUX VICTIMES POTENTIELLES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES...


En 1991, l'archevêché de Lyon a sans doute pensé avoir réglé le "problème Preynat" en envoyant le prêtre exercer son ministère dans le département de la Loire et plus précisément à Neulise (paroisse Notre Dame des Coteaux du Levant).

Par la suite, il sera de nouveau déplacé dans les paroisses de Saint Michel en Rhône et Loire puis de Sainte Claire entre Loire et Rhins.

Il exercera son ministère jusqu'à l'été 2015, date à laquelle il semblerait qu'il soit "parti à la retraite".

Finalement, il sera resté au contact d'enfants, via les séances d''éveil à la foi et la formation des servants de messe - et ce en  opposition totale avec ce qui avait été affirmé à certains plaignants au début des années 1990 - pendant 24 ans!

La présomption d'innocence est bien évidemment de mise en ce qui concerne cette période, mais il peut également sembler légitime de s'interroger sur ce qu'a pu être le comportement du père Bernard tout au long de ce quart de siècle.

Si le séjour du prêtre à Neulise et les communes avoisinantes n'a, à notre connaissance, soulevé aucune interrogation particulière de la part des habitants, sa présence pendant des années dans le haut beaujolais a inquiété un riverain lorsque ce dernier a pris connaissance du passé de l'abbé.

Indigné et stupéfait qu'un prêtre ayant avoué à sa hiérarchie ses actes de pédophilie ait pu continuer d'exercer tranquillement son ministère, il a décidé de lancer l'alerte de manière, lui aussi, à libérer la parole de victimes potentielles.

La lettre d'information qu'il a créée l'a mis en contact avec François.

Ensemble, ils contactent les institutions concernées pour leur demander de bien prendre la mesure de leur responsabilité, d'inviter publiquement les victimes potentielles à déclarer tout abus dont ils auraient pu être l'objet. Quelques très rares réponses les assurent de leurs prières et de leur considération mais, à notre connaissance, rien n'a encore été fait aujourd'hui.

Quoi qu'il en soit, le rapprochement de François et de Franck est l'un des éléments qui a permis la création de "La Parole Libérée".

 

Si vous souhaitez plus de renseignements sur le lettre d'information de Franck vous pouvez la consulter en vous rendant sur le forum "Ranchal village vert" ou directement son auteur.

 

Listes des institutions concernées:

Paroisse Saint Michel en Rhône et Loire : Bourg de Thizy - Thizy - La Chapelle de Mardore - La Gresle - Cours-la-Ville - Le Cergne - Mardore - Pont-Trambouze - Ranchal - Sévelinges - Thel.
Paroisse Sainte Claire entre Loire et Rhins : Combre - Commelle et Vernay - Cordelle - Le Coteau - Montagny - Notre Dame de Boisset - Parigny - Perreux - Pradines - Régny - Saint Cyr de Favières et l'Hôpital sur Rhins - Saint Vincent de Boisset.
Écoles : École Saint Marc au Coteau et autres écoles catholiques de la région ayant fait appel au prêtre pour le catéchisme ou d'autres activités.


La Parole semble se Libérer au sujet de comportements "dérangeants" de la part du Père Preynat après 1991... et ce contrairement à ce que l'intéressé a affirmé jusqu'à présent...


 

Prêtre pédophile: des enfants abusés aussi en 2003 dans le Rhône?

"C'est l'information que redoutait tout le monde, et notamment le diocèse de Lyon."


 

Prêtre soupçonné de pédophilie:

"Ma fille m'a dit que la confession s'était passée de façon bizarre..."